Eugénie Baccot

Documentary Photographer

Perdons-nous dans les bois

Gaël, Philippe et Éric se sont lancé un défi : survivre plusieurs jours en milieu hostile avec pour seul outil un couteau. Le groupe a choisi de volontairement « tomber » en situation de survie à l'occasion d'un stage en forêt. Âgés de 16 à 76 ans pour la doyenne, ces Survivors du XXIe siècle sont de plus en plus nombreux à vivre leur Into the Wild. Le scénario est bien ficelé, l’escouade part en randonnée et … se perd. Sans duvet, ni briquet, ou provisions, la bande doit se débrouiller. Les Robinsons des bois sont rarement là pour jouer au Tarzan ou aux naufragés, tous s’interrogent sur leur statut d’Homme moderne dans un quotidien saturé de technologie où l'humain ne sait, dans le fond, plus faire grand-chose par lui-même. Une fois égarés, faire du feu, trouver de l'eau, construite un abri se chauffer sont les priorités. Les hommes que j'ai suivis ont choisi d'affronter la nature, la faim et le froid. Alors que deux baroudeurs souhaitent exceller dans l'art de sortir de la galère, d'autres pensent autosuffisance et mode de vie alternatif. Pour Denis, l'accompagnateur, il est question de transmission et de réflexion sur le monde qui nous entoure. Ce dernier s'appuie sur les savoirs et la connaissance des anciens. Car on peut très largement survivre dans la forêt, les ressources et les réserves, notamment alimentaires, sont énormes, mais totalement méconnues.